Albert_Schweitzer

 

Message d’Albert Schweitzer


_ « Je viens vous donner ma paix et je viens en même temps vous apporter l’espoir de la force de l’esprit.
On a souvent scrupule à évoquer le nom de Dieu, notre Père.
Je veux témoigner devant vous tous que ce Dieu là est profondément ressenti par nous, les autres ; par nous les ailleurs ; par nous les à cotés; par nous les parallèles ; par nous les habitants de l’au-delà ; par nous les esprits.

   Dans l’au-delà nous ressentons une grande protection, nous ressentons une grande force, nous ressentons une grande chaleur, une confiance qui nous habite et qui nous traverse et qui nous donne l’envie de donner.

   Dans l’au-delà, prier est devenu chose simple.
Nous dialoguons avec Dieu, nous aimons Dieu, nous nous imprégnons de Dieu, nous ne savons pas que Dieu existe, nous vivons avec lui, nous vivons en lui et il nous donne la puissance extraordinaire à vouloir aider, aimer, partager, pour l’autre, vivant dans la chair ou désincarné.

   On peut être le guide d’un homme, on peut être le guide d’un groupe, on peut aussi devenir le guide de tout un peuple, devenir le guide d’un pays, en demandant à Dieu de le devenir, c’est-à-dire, en lui demandant la force de le devenir et je le suis devenu et j’ai choisi un peuple qui dans quelques années pourrait bien ne plus être, pourrait bien ne plus exister sur le globe terrestre et j’évoque en même temps l’Ethiopie.

   Ce n’est pas le monde des affaires, ce n’est pas une chanson qui peuvent suffire à résoudre le problème immense de ce peuple.
Les hommes ne peuvent pas toujours se délivrer seuls ; ils ont besoin d’autres hommes qui vivent ailleurs, qui vivent dans l’au-delà et ils ont besoin de la force spirituelle, ils ont besoin de l’amour désincarné pour être aidés et pour être guidés en ce sens.

   Je ne suis pas un chef d’état, je n’ai pas le pouvoir d’un être incarné, je suis un esprit, je suis devenu un guide à ma demande et je guide ce peuple et j’ai besoin aussi de la relation avec vous pour accomplir au mieux ma tâche. J’ai besoin de vos pensées individuelles, j’ai besoin aussi de vos pensées collectives, c’est-à-dire de vos chaînes.

   Vous pouvez vous demander avec légitimité en quoi mon action peut-elle bien se concrétiser.
   Eh bien, mon action va consister non pas à influencer le pauvre qui reste victime de sa pauvreté, mon action va consister à influencer le riche, à influencer le possédant, à influencer le puissant, qu’il soit politique ou qu’il soit économique.

   Mon action va consister à apparaître sur le plan fantomatique, mon action va consister à faire entendre ma voix, mon action va faire en quelque sorte réfléchir l’homme en face de ce qu’il aura vu et de ce qu’il aura entendu.

   Je ne vais pas transformer les sous-sols, je ne vais pas transformer les climats, je ne vais pas transformer même les habitudes et les cultures, mais je vais inviter par ma présence spirituelle à plus de justice, mais je vais inviter par ma présence spirituelle à un autre chemin. Je le peux, j’en ai la certitude, à qui d’autre le dire, sinon à un groupe spirite. »


Albert Schweitzer s’éteint en 1965 à Lambaréné laissant dans les consciences l’image d’une grande âme venue, à son tour, poser les fondations d’un monde meilleur.

 Message tiré du livre ENTRE CIEL et TERRE – Spirite et médium
écrit par Karine Chateigner – Edition Alain Labussière