Bonjour amie,

Bonjour amies,  aujourd'hui l'heure est importante car les moments que vous vivez et serez amenées à vivre sont délicats. Nous en avons parlé et nous y sommes, ce n'est qu'un début, les choses doivent être remises à plat. Le profit de quelques uns doit être mieux réparti et retourner au plus grand nombre.

Pourquoi avons-nous dû en arriver là? L'homme est-il si mauvais?

disputeNon nous ne le pensons pas ou sinon nous vous laisserions vous débattre dans le marasme qui est le vôtre aujourd'hui. Nous pensons que l'homme est bon mais que ses instincts primitifs prennent le dessus, trop souvent hélas ! Le besoin de toujours avoir tout et tous comme un ennemi potentiel, le rend incapable de se rendre compte ou plutôt d'entendre la petite voix intérieure, celle qui lui dit de prendre le temps d'écouter, d'analyser et de ne porter un jugement que lorsque la situation est bien comprise.
Les sentences à l'emporte-pièce ne sont jamais bonnes. La réflexion doit être un maître mot.

Réflexion, compassion, écoutez comme ces deux mots sont doux à l'oreille, combien ils font chaud au cœur, combien ils apaisent. Réflexion, compassion, lorsque chacune, chacun ressentira une profonde vibration en disant ces deux mots au plus profond d'eux-mêmes alors notre travail sera sur le point de prendre fin. Comme tu le vois, comme vous le voyez, nous avons malheureusement du temps devant nous.

Mais nous gardons espoir, un grand espoir, nos efforts ne seront pas vains, nous le savons, c'est ce qui fait la beauté de notre sacerdoce, nous savons et en même temps, nous voyons l'évolution. Certes elle est chaotique, vu d'ici, cela ressemble un peu aux tracés des courbes de la bourse, certains sont élevés, d'autres sont encore en attente, d'autres enfin sont au ras du plancher, mais tous et toutes évolueront, pour certains spectaculairement, pour d'autres plus timidement, mais vous avancez même si pour cela, nous devons vous secouer un peu. Nous sommes heureux quand même, car les leçons que nous apportons, portent leurs fruits.

Voilà, j'ajoute que votre groupe prend de l'ampleur, spirituellement parlant, là aussi nous sommes heureux, vous vous complétez merveilleusement et vos différences ne vous séparent pas, gardez cela précieusement. C'est un joyau que vous détenez.

Priez, priez avec nous dans la foi, le respect des autres.
Allez dans Paix du Christ.

MARC